Archives de catégorie : PRATIQUES DE GUERISON

Désamorcer le sentiment de Culpabilité

Petit partage/démarche que je vous propose sur ce poison toxique et inutile au bonheur : la Culpabilité.

Vous est t-‘il déjà arrivé de vivre un tourment intérieur, appelé « culpabilité », de continuer votre action « bon gré mal gré », avec cette drôle d’idée qui vous souffle que si vous vous sentez mal, au moins c’est que vous avez une « conscience » : hihi!

Pour moi, vivre de la culpabilité, ce n’est pas la preuve que j’ai une conscience! C’est plutôt que quelque chose n’est pas clair et appelle intensément mon regard. Cela sonne à mon oreille que ce qui est COUPABLE est SEPARABLE.

Si l’on est séparable, l’unité est brisée n’est-ce pas? Ainsi, si je me sens coupable, je ne vibre pas dans l’harmonie de mon unité intérieure, de ma voie, ma voix…. Il y a manifestement un champ de bataille à l’intérieur de moi, plusieurs voix s’élèvent, reste à savoir qui se bat contre qui?

La proposition est de remonter à la source du sentiment de culpabilité et de chercher quelle valeur est touchée dans un premier temps. Ensuite, ce qui est primordial : à qui appartient cette valeur? Car il y a du monde à l’intérieur de nous tant que l’on n’a pas fait le ménage : il y a ce que nous estimons dans notre être profond bien sûr, mais il y a aussi des choses engrammées par notre éducation (nos parents, l’école, la société actuelle, mon lieu de naissance, les traditions..).

Une fois que j’ai déterminé d’où provient la valeur, je peux réaliser si ce conflit est réellement le mien où si je suis le dépositaire d’une mémoire qui ne m’appartient pas.

A ce moment, je peux me positionner en décidant de mettre en avant ma va.leur profonde et de m’ accorder à elle, de m’harmoniser….ce qui peut demander du courage si l’extérieur ne m’y encourage pas. Je peux me sentir momentanément en décalage, mais en relation enfin avec qui je suis.

Avec de la pratique, vous connaissant de mieux en mieux, acceptant qui vous êtes et de le manifester, ce système se désamorcera de lui-même, il est un bon indicateur du chemin restant à faire.

La peur (nos peurs), sont des grands voiles que nous portons, qui obscurcissent notre regard, la peur est la mère de beaucoup de compromis pour ménager des intérêts…et de là naît souvent  aussi ce sentiment (le Senti Ment) de culpabilité: Peur, Manque de clarté, Arrangement, Sentiment de culpabilité.

Qu’avons-nous à risquer de nous harmoniser avec notre être profond?

Alignés à nos valeurs profondes, en réalité nous prenons de la force, celle d’écouter notre coeur, et c’est prendre le chemin de notre Liberté.

Vole!!!!!

 

 

Le Hoʻoponopono

 

hooponopono_hawaii2

Le Ho-o-pono-pono est une tradition sociale et spirituelle de réconciliation des anciens Hawaïens. Le hoʻoponopono traditionnel était dirigé par un ou une prêtre(sse) guérisseur(se) pour guérir les maladies physiques ou psychiques au sein des groupes familiaux. Les versions modernes permettent que chacun puisse le faire seul.

Ce post trouve un lien avec celui sur la Compassion, dans ma résonance et ma pratique de Ho’ponopono.

Cette pratique est très puissante, c’est un véritable nettoyage d’émotions négatives et une ouverture du coeur qui est proposée. C’est très simple à mettre en oeuvre, il faut le vouloir simplement, parfois il faut du courage, car on est en proie à de telles émotions négatives vis à vis d’une personne ou d’une situation!

Pour ma part, j’ai tenté l’expérience avec une situation extrêmement pénible par rapport à une personne, et une situation, malgré tous mes efforts, je n’étais pas parvenue à trouver l’apaisement. La colère issue de mon incompréhension et d’un grand sentiment d’injustice revenait en boucle régulièrement.

J’ai eu le courage d’accepter d’appliquer les 4 mots magiques vers la personne et la situation générée…l’effet a été si fort, je n’aurais pu imaginer cela.

Vous pouvez faire cela vis à vis de personnes, situations qui vous préoccupent de façon critique, et le faire aussi pour des souvenirs, ou en pratique quotidienne (ou régulièrement) en passant en revue tout ce qui a pu vous heurter.

Voici les clés telles que je les ai reçues et appliquées, et en -dessous un lien vers une vidéo que j’apprécie beaucoup et qui peut vous aider à percevoir « sensitivement » de quoi il s’agit :

Ce sont 4 mots, que l’on exprime en conscience et que l’on peut psalmodier aussi en Mantra, en chantant pourquoi pas….!

« Désolé(e)         Pardon      Merci       Je t’ Aime »

Voici ce que j’ai compris et la conscience que j’ai actuellement de ces mots magiques:

« Désolée »: de porter cette mémoire erronée

« Pardon » : à la terre, pour l’humanité, je fais l’offrande de cette mémoire afin qu’elle soit transmutée, ou si c’est plus simple demander le pardon à soi, à une personne, une situation, d’avoir dévié de la Source et de notre inconscience

« Merci » : pour cette mise en lumière et cette mémoire qui va enfin être libérée

« Je t’Aime »: exprimé à la conscience, pour être libérée (cela peut être à une personne, une situation aussi si c’est plus simple)…envoyer de l’amour sur la scène par exemple a un effet extraordinaire

Il existe des méditations proposées sur you tube

Sagesse et puissance de Ho’oponopono  « jeu »

 

Guérir l’Amour Possessif

Le voilà dans la catégorie « Amour Inconditionnel » bien qu’il en soit tout le contraire! Et c’est aussi pourquoi ce sujet y trouve sa place..
« Je veux te posséder, te manger, te phagocyter, je t’attache, je t’enferme pour que tu ne m’échappes pas, je te traque »..voilà ce qui m’est venu spontanément en pensant à l’amour possessif.
J’ai tenté de trouver du sens à cette sorte d’amour et quels peuvent en être les fondements?
Je veux te posséder : je te veux toi, je veux une union….je sens qu’il me manque quelque chose, donc je suis incomplet(e)
Je veux te « manger », te phagocyter » : je veux t’intérioriser, que toi « Amour », tu sois en moi..je te veux en moi car..tu n’y est pas déjà? Il n’y a pas d’amour en moi?
« Je t’attache, je t’enferme pour que tu ne m’échappes pas » : car au fond je sais bien sûr que tu es libre…fondamentalement
« Je te traque » : je te suis à la trace de peur que le lien ne s’efface…j’ai peur d’être seul(e)
Pour moi l’origine de l’amour possessif c’est de vivre une grande solitude en soi et, dans un mouvement de vie, avoir le désir d’un autre pour réparer cette désunion et cette solitude.
Mais l’autre est libre, et nous le savons, c’est pour cela d’ailleurs que toute une batterie de liens est prévue, des liens subtils d’attachement (invisibles), de culpabilité, voire la corde dans certains cas! qui se mettent en place plus ou moins consciemment.
Je vois cet amour possessif comme une quête à l’extérieur de soi..vouée à l’échec.
Ce qui m’a aidé dans les assauts de l’amour possessif, c’est d’envisager la quête à l’intérieur de moi, devant tout ce que je semblais exiger de l’autre, tous les manques, toutes les blessures analysées comme le miroir de mes blessures, de mes manques et au final donc de ma Responsabilité..et non celle de l’autre…Ouf! et c’est là que je reprends le pouvoir de ma vie! Mon bonheur ne dépend t-‘il que de moi?!! Quelle révélation insoupçonnable et prodigieuse…

Supposons que nous sommes un champs, comme un champs cultivable : si je pose toutes mes « graines » d’amour dans un autre à l’extérieur de moi, dans son champ, et qu’il (elle) décide de s’en aller, avec « mes graines », je suis seul(e) dans mon champs déserté. Rien n’a poussé, car je n’ai rien planté dans mon champs..trop occupé(e) à superviser ma culture expérimentale chez l’autre!
Voilà ma proposition pour guérir de l’amour possessif : si je plante les graines d’amour en moi, je les cultive, je leur accorde de l’attention chaque jour: la récolte va être abondante, je vais attirer des êtres, des insectes à me butiner, un vrai festin!
Je pourrais être heureux(se) de cette récolte et la partager, offrir tant et plus..et goûter la récolte de cet autre qui me plait bien !

Et si l’autre décide de partir car il a senti un parfum plus loin l’attirer, mon champs à moi est toujours rempli de beauté, car tous les jours je le nourris, je n’ai plus peur de perdre car j’ai tout en moi!
L’amour possessif a posé son masque fait de manque et de peur, et l’amour véritable a retrouvé son vrai visage, celui de l’abondance, du partage et de liberté!
Il existe des outils simples à mettre en œuvre, à personnaliser, et avec un peu de discipline (il parait que c’est un gros mot?!) chaque jour on obtient vraiment des résultats de transformation. Ca fait du bien et c’est une première étape sur le chemin des retrouvailles amoureuses avec soi-même …YEAH!

 

 Aussi Libre Que Moi

CALOGERO

Tu peux venir te poser sur moi
Je ne veux rien t’imposer
Reste aussi longtemps que tu voudras
Si le voyage à mes côtés
Peut simplement te garder
Aussi libre que moi
Aussi libre que moi
Aussi libre qu’on soit
Si tu es comme je crois
Aussi libre que moi

N’ai pas à craindre de me bouleverser
Ce qui pourrait arriver
Je te laisserai sur ma peau
Te tatouer
A mon anneau t’accrocher
Et sans barreau te garder
Aussi libre que moi
Aussi libre que moi
Aussi libre qu’on soit
Si tu es comme je crois
Aussi libre que moi

Ne résiste pas à cette envie
Viens contre tout, contre moi
T’engager comme avec toi je le suis
Sans garde fou et rester
J’ai fait le voeu de te garder
Aussi libre que moi
Si tu es comme je crois
Aussi libre que moi
Aussi libre que moi
Aussi libre que moi
Aussi libre qu’on soit

Si tu es comme je crois
Aussi libre que moi
Aussi libre que moi
Aussi libre que moi
Aussi libre que moi

Aussi libre qu’on soit
Si tu es comme je crois
Aussi libre que moi

« Abraham parle » de Jerry et Esther Hicks

Je vous invite à lire « Abraham parle »- un nouveau commencement- Mama Editions, Channels, 2013, de Jerry et Esther Hicks :

Abraham est un collectif d’enseignant oeuvrant dans l’invisible. Ils sont canalisés par Esther Hicks et retranscris par son mari Jerry.

Les messages délivrés sont de grande qualité, ils sont pertinents et concrets pour nos vies, et surtout ils sont exprimés dans une grande simplicité, très accessibles car ils s’adressent directement à notre coeur et à notre mémoire d’Etre.

La question essentielle c’est en quelque sorte : que suis-je venu faire sur terre? Y a t’-il un sens à tout ce que je vis?

Abraham nous reconnecte à une dimension parfois oubliée qu’il appelle « notre Etre plus vaste ». Il nous rappelle le puissant désir qu’il nous a fallu pour venir nous incarner sur cette terre.

Je pense à ceux qui se sentent désespérés face à  leur vie ou qui sont en fuite « la tête dans les étoiles », et j’en ai fait partie dans les deux cas! Grâce à Abraham et le message contenu dans ce livre j’ai percuté la chance d’être incarnée, et d’avoir la possibilité de faire des expériences, et surtout de l’avoir intensément désiré. Mon inexorable aspiration à retourner à la source, même si elle est totalement vive, s’est transformée car je vois maintenant les possibilités et la richesse de cette vie terrestre.

Abraham nous explique le processus de création, comment nous le mettons en oeuvre à chaque instant.

Il nous met face à notre responsabilité et à notre pouvoir de créateur, dans le sens heureux du terme : ainsi il nous montre comment au lieu d’être affligés et submergés de décisions à prendre, nous pouvons être euphoriques par le potentiel qu’elles ont de nous satisfaire!

Abraham nous tend le sceptre de notre pouvoir créateur que nous méconnaissons. Il montre comment nos émotions sont des alliés extraordinaires car elles nous signifient si nous sommes en accord avec notre être profond (notre projet) ou en disharmonie (colère, frustration) ceci dans l’instant présent.

Nous voyons comment nous pouvons accueillir ces informations, les nettoyer et surtout comment, dans l’instant, nous pouvons réaligner nos émotions et pensées sur l’expérience que nous souhaitons vivre, et transformer l’expérience « négative » en émotion et expérience « positive ».

Abraham aborde les notions d’influence, de libre-arbitre..il décrypte le processus de culpabilité et comment améliorer radicalement notre expérience.

Abraham nous incite à connaître nos besoins véritables et les faire connaître aux autres, ce qui est un processus majeur de notre cheminement vers le bien-être : il nous rassure : nous n’avons ni raison ni tord, les uns par rapport aux autres. Nous avons des intentions et des connaissances différentes, simplement. Et chacun de nous peut faire confiance au stade de connaissance qu’il a et à la façon dont il se sent.

Il nous révèle que notre plus grande intention dans cette vie est : « vous voulez être des êtres qui permettent. Et vous savez que vous y êtes parvenus quand vous serez disposés à permettre à l’autre d’être lui-même, même s’il ne vous donne pas la même permission. Quand vous êtes capable d’autoriser, alors que l’autre ne fait pas de même, vous avez une liberté absolue ».

Abraham nous incite aussi à créer notre « gros lot », à visualiser notre expérience de vie telle que nous aimerions qu’elle soit, et la loi d’attraction, l’univers va conspirer pour réaliser nos rêves.

Il nous rappelle que le manque n’existe pas..notre bonheur ne prive pas un autre de bonheur, notre abondance ne prive pas un autre d’abondance, la création est entre nos mains et ne prive personne!

Ce message d’Abraham nous reconnecte à notre Etre « plus vaste », à notre source plus grande et au potentiel infini de création qui est le notre ici et maintenant.

Si ces quelques mots vous ont touché ou interpellé, je vous incite à lire ce livre écrit en toute simplicité, il est un outil puissant et concret à destination de nos âmes et de nos coeurs d’enfants!

ame

 

Ouvrir son coeur, Anthony Robbins

Je souhaite vous présenter un homme qui a bouleversé mon coeur…Anthony Robbins!

Tony-Robbins

Cet homme est un magicien, il met sa puissance physique et sa force intérieure au service des êtres, il nous aide à nous relier à ce qui nous tient le plus à coeur et à prendre une ou des décisions, c’est instantané, c’est puissant…Je le remercie pour tout ce que cette rencontre à l’UPW 2014 a révélé pour moi!

Ci-dessous une petite vidéo d’immersion émotionnelle…pour moi un beau moment de reconnexion…c’est en anglais, pas facile pour tous, mais si vous avez la possibilité de comprendre et de le faire les yeux fermés…bon voyage au coeur de vous-même!

Je reviendrai vous parler de son oeuvre..